Qui sommes-nous ?

La Fraternité Bernadette, présente dans les quartiers nord de Marseille, est au service du diocèse de Marseille. Elle est composée de membres permanents et de jeunes engagés pour quelques mois, un an. CampfillesPrésence de compassion au service des petits et des humbles, habitants d’un quartier en souffrance, la Fraternité Bernadette veut accueillir l’Amour du Christ, répandre la Charité et la Paix !

La maison Bernadette

Installée au cœur de la cité, partageant avec les habitants son quotidien, la Maison Bernadette accueille les jeunes et les moins jeunes venus s’engager à la Fraternité. Elle accueille chaque habitant du quartier qui vient à la porte, et les jeunes et enfants qui viennent jouer et travailler.Elle est un lieu de paix, un lieu qui révèle à chacun sa capacité à vivre heureux, la beauté qu’il a aux yeux de Dieu, un lieu qui révèle à chacun qu’il est infiniment aimé et aimable, et appelé au bonheur.

Pour mettre et maintenir debout un jeune dans une cité cernée par la violence et la drogue, il faut plus que du soutien scolaire et des projets de réinsertion. Il s’agit d’inviter, d’accueillir, de regarder et d’accompagner chaque jeune, lui révéler par un regard respectueux et délicat qu’il est aimé de Dieu, désiré par Lui, invité à une vie belle dont le jeune n’a parfois même plus idée.

Tout l’amour dont nous avons besoin pour vivre ce défi ne peut se puiser qu’en Dieu seul, et c’est la certitude qui anime la Maison Bernadette : il nous revient de demeurer en Lui, pour mieux accueillir et aimer les jeunes de notre quartier.

La Maison Bernadette est une grotte de Massabielle où l’humanité blessée est accueillie. Les membres de la Maison portent dans la foi la souffrance et les blessures du quartier et des habitants, et sont appelés ainsi à vivre le mystère de la Compassion.
Elle est donc avant tout un lieu où Jésus tient la première place, Lui qui a souffert et porté nos faiblesses et les a vaincues par sa résurrection.

« Je rends grâce pour les signes d’Espérance qui brillent de manière discrète mais réelle au cœur de la vie des Hommes de notre époque. La fraternité Bernadette a pour désir de vivre simplement, au milieu des habitants de la cité, pour y témoigner de l’évangile, par le mystère de la Charité » Mgr Georges Pontier, évêque de Marseille.

lauriers_bernadette


L’équipe permanente

C’est pour permettre à la fraternité de développer et d’enraciner ses actions auprès des habitants du quartier que l’Association Massabielle s’est constituée.
Actuellement, 8 permanents salariés pourvoient aux postes nécessaires au fonctionnement de la Maison, renforcés chaque année par des jeunes bénévoles.

Christine et Aymeric

IMG_0892Depuis combien de temps êtes-vous présents dans la fraternité Bernadette ? Nous sommes au service de la frat’ depuis 12 ans.

Qu’est-ce qui vous anime le matin, avant de commencer la journée ? Faire la volonté de Dieu !

Y a-t-il quelque chose qui vous surprend encore dans cette vie au service des habitants de la cité ? La beauté des jeunes que le Bon Dieu envoie ! Aux jeunes qui voudraient s’engager à la fraternité, ils veulent dire : « N’ayez pas peur !».


Inès

DSCF5417Peux-tu te présenter ? Oui ! Je suis diplômée d’une école de commerce, et avant de rejoindre la Fraternité Bernadette j’ai travaillé chez Pernod Ricard. J’aime randonner, cuisiner, accueillir, échanger et parler de Jésus !

Quel est ton poste ici ? Je suis secrétaire générale depuis octobre 2012.

Qu’est-ce qui t’anime le matin avant de commencer la journée ? Rencontrer le Christ dans chaque personne de la cité et de la Fraternité.

Un mot pour les jeunes qui voudraient s’engager à la frat’ ? “Je souhaite la bienvenue à chaque jeune, leur expérience ici leur permettra de goûter à la joie infinie d’être aimée de Dieu, comme en a fait l’expérience Bernadette et à la joie immense de se donner aux autres”


Brigitte

DSCF5415Quel est ton poste à la frat’ ? Je suis assistante d’éducation depuis 2011, je m’occupe du suivi scolaire des enfants. Avant, j’ai fait des études de biologie et j’ai travaillé 3 ans au Bénin.

Qu’est-ce qui t’anime le matin avant de commencer la journée ? Le jardin qui pousse ! Mais bien plus, c’est aussi retrouver une équipe de travail qui est un groupe d’amis, animée d’une même foi et d’une même motivation ; C’est aussi venir partager une journée avec les amis de la cité.

Qu’est-ce que tu souhaites pour la frat’ dans le futur ? Je souhaite qu’il n’y ait que des clowns, des gens qui ne se prennent pas au sérieux ; une vie fraternelle, une belle amitié vécue dans la simplicité dans la maison et avec les habitants du quartier ; une disponibilité et une présence aimante pour que chacun se sente chez lui.

Un petit mot aux jeunes ? Oui ! Viens vivre dans un quartier vivant pour y vivre l’amitié, le partage, la joie à l’école de cette belle population!


Nathan

JG0REk5UQuel est ton poste à la Frat’ ? Je suis éducateur spé depuis 2012 à la frat, avant j’ai travaillé à l’Association pour la Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence, et je suis parti en mission humanitaire au Chili et au Pérou.

Tu peux nous dire ce que tu aimes faire quand tu n’es pas à la frat’ ? J’aime faire du sport mais aussi lire, aller à des expos d’art, au ciné, cuisiner et voyager en donnant le temps au temps … et sortir évidemment !

Y a-t-il quelque chose qui vous surprend encore dans cette vie au service des habitants de la cité ? Oui, le fait que les volontaires et les salariés soient aussi jeunes et autant attirés par cette expérience de vie de communauté et de prière.

Que souhaites-tu pour la Frat dans le futur ? Une belle maison, un beau jardin, une équipe dynamique, plein de volontaires et un super site web !
Un petit mot aux jeunes ? « Aime et fais ce qu’il te plaît »: la Maison Bernadette, c’est Vie et Joie !


Pamela

DSCF5416Quel est ton poste à la Frat’ ? Je suis ludothécaire, j’anime un atelier de jeux de société pour les enfants !

Qu’est-ce qui te motive le matin, avant d’aller travailler ? Le don ! Je pars me donner pour ces enfants ; je pars en mission auprès des familles ; je vais rejoindre mes « frères et sœurs », ceux avec qui je travaille.

Un petit mot aux jeunes qui voudraient s’engager à la Frat’ ? « Le Christ ne prend rien, il donne tout » (Benoît XVI) : en venant tu ne perds rien mais tu as tout à recevoir !


Fréderic

fredQuel est ton poste au sein de la Frat’ ? Je suis responsable de la pédagogie, j’y travaille depuis 2012.

Qu’est-ce qui te motive le matin, avant d’aller travailler ? Le plaisir de retrouver l’équipe et les multiples surprises que réserve chaque journée !

Que souhaites-tu pour le futur pour la Frat ? Un rayonnement toujours plus grand, et que de nombreux jeunes viennent expérimenter ici la joie du don de soi aux autres


Rémy

DSC00561Que fais-tu à la frat ? Depuis octobre 2013, je suis gardian éducateur !

Qu’aimes-tu faire en dehors du travail ? Me baigner dans la mer !

Qu’est-ce qui te motive le matin, avant d’aller travailler ? La Bonne Nouvelle ! Pour moi chaque journée est unique et ceux qui m’entourent sont une source inépuisable de surprises !

Que souhaites-tu pour le futur de la frat ? Que la Frat puisse continuer d’avancer au large

Un petit mot aux jeunes ? Goûte, et vois !


Historique

DSC_0063La Communauté Bernadette est née au Brésil en 1995 à Salvador da Bahia dans les favelas. Dans ces quartiers marqués par l’exclusion et la misère, un prêtre, Don Dominique You, et quelques jeunes dont Aymeric et Christine O’Neill ressentent l’appel à vivre au cœur du quartier et à mettre en place une maison d’accueil et de formation pour les adolescentes des familles de ce quartier des Alagados.
En 2000, le couple O’Neill est envoyé en mission en France et s’installe dans la cité des Lauriers à Marseille, partageant avec les habitants le quotidien d’une cité.

En janvier 2001 naît l’Association Massabielle, association de loi 1901, qui abrite juridiquement la Fraternité Bernadette nouvellement installée à Marseille. Elle a pour but de répondre aux besoins de populations défavorisées de toutes origines et de toutes confessions en constituant avec elles les structures, les œuvres et les actions nécessaires au recouvrement de leur dignité.

15En 2007, la Maison Bernadette voit le jour : lieu d’accueil, d’écoute, elle est présence de compassion au service des petits et des humbles.

Dès le départ de cette œuvre d’Eglise, le patronage d’une petite sainte s’impose : Bernadette Soubirous. Elle est une grande sœur pour ces jeunes de quartiers marqués par la souffrance, elle qui l’avait épousée :
– santé fragile
– exclusion sociale (le père de Bernadette est au chômage, toute la famille habite un ancien cachot « sombre et infect » …)
– précarité (la maman, Louise, doit subvenir aux besoins de toute la famille)
– échec scolaire de Bernadette

C’est cette petite fille qui ne sait ni lire ni écrire que vient visiter la Vierge Marie, blanche et pure, dans une grotte sale et humide, la grotte de Massabielle. La Vierge se penche vers Bernadette et l’invite humblement : « Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant 15 jours ? ».
La mère de Dieu pose sur Bernadette Soubirous, la petite bergère, un regard d’Amour : « Elle me regardait comme une personne regarde une personne ».

A la suite de la Vierge Marie, la Fraternité Bernadette veut poser sur chaque personne un regard qui élève, un regard rempli de compassion, habitée par la conviction que Dieu est Amour et que tous, nous sommes dignes à Ses yeux : « Aimer une personne, cela commence en lui révélant à elle-même sa propre dignité » (J. Vanier).

A l’école de Bernadette, la Fraternité veut faire sienne ce conseil de vie : « Rappelez-vous qu’il faut aimer sans compter et se donner sans mesure » (Ste Bernadette).


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d726146828/htdocs/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

dans les archives